Accueil Antennes WSL, 44 antennes dans un clocher !
11 millions de clients alimentent chaque jour l'industrie télecom en Belgique.
TeslaBEL ne reçoit aucune subvention. Aidez-nous à faire face... et à vous aider. Compte : BE26 0012 9484 6229 - Merci !
Visitez la page facebook de TeslaBEL : https://www.facebook.com/TeslaBEL/

WSL, 44 antennes dans un clocher ! Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 09 Novembre 2015 18:14

(9/11/15) La santé des paroissiens en péril, 700 écoliers surexposés, un flux quotidien de haine et d'exploitation sexuelle à travers un clocher d'église...Pas très catholique tout çà ! C'est pourtant ce qui est en train d'être installé dans l'église de la Sainte-Famille à Bruxelles, Woluwé St-Lambert.

Reportage de télé-Bruxelles : https://youtu.be/NYs5-t_UZ0Y

Une pétition circule: https://16510.lapetition.be/

Réunion d'information le 20/11 à 20h : contactez-nous

 

Plus de 700 enfants empoisonnés par le clocher d’une église.
Qui veut lire un titre pareil ? Pas nous !
Bruxelles-Environnement annonce dans son cadastre des antennes 44 émetteurs GSM dans le clocher de l’église de la St-Famille. Les travaux d’installation ont débuté ce lundi 26 octobre 2015.
Cette belle église se trouve face à 3 écoles : l'école Princesse Paola, Prinses Paolaschool et Klim Op school, plus de 700 élèves. 

Signez avec nous !

 

Non !
• A l’installation d’antennes-relais dans le clocher de l’église de la Sainte-Famille qui engagent la santé des riverains et des enfants 
• Au développement exponentiel et anarchique de technologies qui nuisent gravement à notre santé
• Au retrait de la protection des populations vulnérables (écoles, crèches,…)

Oui !
• A une révision des normes pour tenir compte des effets biologiques sur les organismes vivants, même les plus fragiles
• A l’application du principe de précaution
• A plus de transparence
• A une concertation citoyenne
• A l’information et la sensibilisation des citoyens pour un usage raisonné des technologies mobiles

Un scandale sanitaire majeur


Début 2014, les normes bruxelloises sont modifiées. Le voltage autorisé passe de 3V/m à 6V/m alors que le Conseil de l'Europe recommande 0,6V/m. 
Or, les normes actuelles sont conçues pour des adultes soumis à des expositions de courte durée. De plus, elles ne tiennent pas compte des effets secondaires sur le plan biologique. Malheureusement, ceux-ci sont de plus en plus avérés. Les enfants seront exposés durant toute leur scolarité. En outre, ils sont plus vulnérables car leurs organes et leur cerveau sont encore en développement et sont moins protégés.

Avec toute la prudence qui la caractérise, l’OMS, via son Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences en catégorie 2B (celle des agents peut-être cancérigènes pour l’homme).

Les riverains ou les enfants des 3 écoles seront soumis à une exposition d'ondes électromagnétiques de manière permanente. La conséquence à ceci : des problèmes de santé tels que des troubles du sommeil, de l’attention, de la concentration, de la mémoire, de l’audition, maux de tête, vertiges, nausées, arythmies cardiaques, toxicité cellulaire, ...

Tout ce qui a de plus légal…


L’installation de ces antennes-relais est bien légale. Mais comment est-ce possible d’en arriver là ? 

Bien que l'avis du Conseil Supérieur de la Santé n’y fût pas favorable, la loi (ordonnance bruxelloise) a tout de même changé. 
Lobby des opérateurs fut intense. Ils ont obtenu :
o La multiplication par 4 de puissance autorisée ;
o La suppression de la protection dont bénéficiaient les écoles, les crèches, les hôpitaux ;
o La suppression de l’enquête publique. 

Depuis quand les intérêts économiques primeraient-ils sur la santé et certainement celle des enfants ?

 

Le Pape a dit...


Le Pape a récemment écrit une encyclique (livre qui définit son combat). Elle a pour thème central « l'écologie humaine ». Il y dénonce « une recherche du revenu financier qui tendent à ignorer tout contexte, de même que les effets sur la dignité humaine et sur l’environnement. »
Or ces 44 antennes seront dissimulées au sein du clocher de l’église Ste-Famille par l’entremise de la fabrique d’église. Celle-ci gagne quelques milliers d’euros par an pour l’entretien de l’église… sur le dos de la santé des enfants, des riverains et ses propres paroissiens. La fabrique d’église est bien loin de la société basée sur l’épanouissement humain et le respect de la biosphère voulue par le patron de l’Eglise.

Nous avons besoin de votre mobilisation. Signez la pétition.
Aujourd'hui, nous exprimons notre profond désaccord face à cette situation et nous le faisons savoir autour de nous et au-delà.

Nous ne sommes ni contre la technologique ni contre son évolution.
Nous n’avons rien contre l’Eglise ni ses membres.
Nous dénonçons une attitude non éthique de la part des gestionnaires des églises à antennes.
Nous dénonçons une ordonnance bruxelloise sur la matière incomplète et ne prenant aucun principe de précaution pour éviter tout risque sanitaire.

Mise à jour le Lundi, 16 Novembre 2015 18:32