Accueil DECT & Wi-Fi Le Wi-Fi diminue la motilité du sperme et fragmente l'ADN
11 millions de clients alimentent chaque jour l'industrie télecom en Belgique.
TeslaBEL ne reçoit aucune subvention. Aidez-nous à faire face... et à vous aider. Compte : BE26 0012 9484 6229 - Merci !
Visitez la page facebook de TeslaBEL : https://www.facebook.com/TeslaBEL/

Le Wi-Fi diminue la motilité du sperme et fragmente l'ADN Imprimer Envoyer

(29/11/11) - Une nouvelle étude très importante, spécifique au Wi-Fi,  vient corroborer des résultats antérieurs obtenus avec des téléphones portables, sur les effets non thermiques de niveaux de radiation officiellement tenus pour "très faibles" (par les tenants du R.A.S.) sur la qualité du sperme humain. En particulier sur sa motilité (sa capacité à se mouvoir) et son intégrité (fragmentation de l'ADN).

Bref, que ce soit en début de vie (sperme) ou en fin de vie (Alzheimer), la pollution électromagnétique et la vie ne font pas bon ménage.


Objectif :
évaluer les effets des ordinateurs portables connectés aux réseaux locaux sans fil (Wi-Fi) sur les spermatozoïdes humains.

Conception : étude in vitro.

Cadre : Centre américain pour la Médecine Reproductrice.

Patients : échantillons de sperme de 29 donneurs sains.


Interventions :
le sperme mobile a été choisi par surnageant. Chaque suspension de sperme a été divisée en deux aliquotes. Une aliquote de sperme (expérimental) de chaque patient a été exposée à un ordinateur portable connecté à Internet par Wi-Fi pendant 4 heures, tandis que la deuxième aliquote (non exposée) a été utilisée comme contrôle, incubée dans des conditions identiques sans être exposée à l'ordinateur portable.

Mesures principales : Évaluation de la motilité du sperme, de sa viabilité et de la fragmentation de son ADN.

Résultats : Les échantillons de sperme, surtout normozoospermique (éjaculat normal), exposés ex-vivo pendent 4 heures à un ordinateur portable connecté à Internet par Wi-Fi ont montré une diminution significative de motilité progressive du sperme et une augmentation de fragmentation de l'ADN du sperme. Les niveaux de sperme mort n'ont montré aucune différence significative entre les deux groupes.

Conclusions : à notre connaissance, c'est la première étude à évaluer l'impact direct de l'utilisation d'un ordinateur portable sur les spermatozoïdes humains. Une exposition ex- vivo de spermatozoïdes humains à un ordinateur portable connecté à Internet par Wi-Fi a diminué la motilité des spermatozoïdes et a induit à une fragmentation de l'ADN par un effet non thermique.

Nous spéculons que maintenir sur les genoux près des testicules un ordinateur portable connecté à Internet par Wi-Fi peut conduire à une diminution de la fertilité masculine. D'autres études in vitro et in vivo sont nécessaires pour prouver cette affirmation. (Fertil Steril ©2012; Société américaine pour la Médecine Reproductrice.)

 

Source

Pubmed : Fertil Steril. 2011 Nov 22. [Epub ahead of print : Use of laptop computers connected to internet through Wi-Fi decreases human sperm motility and increases sperm DNA fragmentation.

Avendaño C et al., Nascentis Medicina Reproductiva, Córdoba, Argentina & Department of Obstetrics and Gynecology, Eastern Virginia Medical, School, Norfolk, Virginia, U.S.A.


Couverture par les médias


Lectures complémentaires


Etude américaine (2010) : Le Wi-Fi altère le fonctionnement du cerveau

Etude australienne (2010) : Les irradadiations du téléphone mobile attaquent le sperme

Etude australienne (2005) Impact des rayonnements des radiofréquences électromagnétiques sur l'intégrité de ADN dans les caractéristiques du sperme masculin

Etude hongroise (2004)  Relation entre l'utilisation régulière du téléphone cellulaire et la qualité du sperme humain.