Un débat très animé, organisé par notre regretté Pierre Debeffe à Aubange en 1993, est à l’origine de notre association. Jean-Marie Danze et Daniel Comblin, experts scientifiques en ligne haute tension faisaient face à ceux d'Electrabel. Concernés par des lignes à haute tension, Pierre Debeffe à Aubange et Jean Delcoigne à Frasnes-lez-Anvaing restèrent ensuite en contact. Ils créèrent deux ans plus tard l’association Teslabel, dont le nom rappelle l’unité de champ magnétique et la Belgique, mais diront certains, est aussi une allusion au distributeur historique d’électricité… et du champ magnétique associé. Visitez aussi notre page facebook facebook.com/TeslaBEL


Wi-fi : augmente rythme cardiaque et pression artérielle Imprimer Envoyer

(22-09-15) Robindestoits.org nous signale une nouvelle étude publiée sur PubMed : "effets de l'exposition aiguë à des signaux wi-fi (de 2.45GHz) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle chez les lapins albinos"

 

Des mesures sur l'électrocardiogramme et la pression artérielle ont été étudiées en fonction des expositions aiguës au WIFI (2.45GHz) pendant une heure sur des lapins mâles adultes. Les antennes WIFI ont été placées à 25 cm sur le côté droit, proche du cœur.
L'exposition aiguë de lapins au WIFI a augmenté la fréquence de l'activité cardiaque (+ 22%) et la pression artérielle (+ 14%).
En outre, l'analyse de l'ECG a montré que le WIFI induit une augmentation combinée des intervalles PR et QT. En revanche, la même exposition n'a pas réussi à modifier l'amplitude maximale des ondes P. Après injection de dopamine (0,50 ml / kg) et d'épinéphrine (0,50 ml / kg) par voie intraveineuse, sous exposition aiguë aux radiofréquences, nous avons constaté que le WIFI modifie l'action des catécholamines (dopamine, l'épinéphrine) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle par rapport au témoin.
Ces résultats suggèrent pour la première fois, pour autant que nous sachions, que l'exposition au WIFI affecte le rythme cardiaque, la pression artérielle, et l'efficacité des catécholamines sur le système cardiovasculaire; ce qui indique que les radiofréquences peuvent agir directement et / ou indirectement sur le système cardio-vasculaire.

Auteurs : Linda Sailia, Amel Haninib, Chiraz Smiranib, Ines Azzouzb, Amina Azzouza, Mohsen Saklyb, Hafedh Abdelmelekb, Zihad Bouslamaa
---

Ce ne sont que des lapins, va-t-on encore nous rétorquer ? Sauf que 1) lapins et humains ont un point commun : ce sont des pluricellulaires; ce qui agresse les cellules des lapins agresse celles des humains. C'est pour cela qu'on fait des études sur les animaux...  Et sauf que 2) des troubles de rythme cardiaque ont déjà été mis en évidence dans des études sur les humains :

http://www.robindestoits.org/ETUDE-les-telephones-sans-fil-DECT-et-le-WiFi-provoquent-des-irregularites-cardiaques-23-10-2010_a1138.html