Accueil Activités et appels Compteurs intelligents : Teslabel demande au Parlement Wallon de voter NON
11 millions de clients alimentent chaque jour l'industrie télecom en Belgique.
TeslaBEL ne reçoit aucune subvention. Aidez-nous à faire face... et à vous aider. Merci !
NB l'ancien n° de compte bnp-fortis n'est plus valable.
Visitez la page facebook de TeslaBEL : https://www.facebook.com/TeslaBEL/

Compteurs intelligents : Teslabel demande au Parlement Wallon de voter NON Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mercredi, 18 Avril 2018 14:55
(16-4-18) Suite à la proposition des gouvernements régionaux de remplacer nos compteurs d'électricité par des compteurs digitaux, chaque Parlement régional doit se prononcer pour ou contre. Ces nouveaux compteurs permettent aux gestionnaires de réseau un relevé journalier et des contrôles à distance (notamment la coupure de votre installation), mais entraînent de nombreux inconvénients, dont une augmentation de votre consommation électrique, des risques d'incendie, et de la pollution électromagnétique sur l'ensemble du territoire.
----- Original Message -----
From: teslabel
To: tous les parlementaires wallons
Sent: Monday, April 16, 2018 1:03 AM
Subject: compteurs digitaux : augmentation des incendies, de la pollution, de l'électrosensibilité, de la consommation

Mesdames, Messieurs,
 
L'association de lutte contre la pollution électromagnétique Teslabel www.teslabel.be se rallie aux arguments du RWADE pour vous demander de voter non au projet de remplacement des compteurs électriques par des compteurs digitaux (ou "intelligents" ou "communicants").
 
Nous ajoutons que contrairement au compteur électromécanique, le compteur digital consomme lui-même de l'énergie et risque de prendre feu. Je me demande même s'il sera possible de le couper avant de s'absenter pour les vacances par exemple. Une bonne question à poser, car beaucoup de gens, par souci de sécurité ou d'économie coupent leur installation électrique avant de s'absenter plusieurs jours, mais quid si cet appareil continue d'augmenter la consommation et de présenter un risque d'incendie ?
 
Si par exemple l'appareil est placé en hauteur à proximité d'un plafond en bois, on risque un grave sinistre. Il y en a déjà eu plusieurs en France alors que les remplacements de compteurs n'en sont qu'à leur début, et un habitant est mort intoxiqué par la fumée :
 
Peut-être que vous entendrez certains dire comme en France, que l'on ne peut se permettre de rater la "transition énergétique" et que les compteurs digitaux en font partie. Cela me paraît le comble de l'ironie, pour des compteurs qui consomment eux-même de l'énergie et qu'il faudra remplacer plus souvent. Il y aura donc plus de déplacements, de déchets, d'utilisation de ressources. De plus des "concentrateurs" vont devoir être installés dans chaque quartier, qui vont eux-aussi consommer du courant, nécessiter des entretiens, et communiquer avec les antennes-relais, lesquelles vont donc aussi consommer plus d'électricité. Donc c'est "l'augmentation énergétique" que l'on ne va pas rater !!!
 
A première vue les compteurs digitaux permettent d'éviter les tournées annuelles de relevés de compteurs. Mais dans mon cas, cela fait des années qu'il ne vient plus personne : cela se fait par internet, et de temps en temps on me demande d'envoyer une photo digitale du compteur. Il y a donc d'autres moyens d'éviter ces tournées.
 
A propos de l'augmentation de pollution électromagnétique, outre les parasites du CPL à l'intérieur même des habitations, et détectables avec un simple transistor, il y aura dans chaque quartier des "concentrateurs" à côté desquels il vaudra mieux ne pas avoir la malchance d'habiter, parce qu'ils vont émettre à longueur de journée des rayonnements hertziens de type gsm ou 4G, ce qui fera donc augmenter aussi la pollution électromagnétique ambiante et au niveau des antennes-relais.
 
Le quotidien des personnes électrosensibles va donc encore empirer ...qu'elles soient d'ailleurs consciemment ou inconsciemment électrosensibles, car il faut bien constater une forte augmentation des médicaments, notamment anti-inflammatoires, anti-douleurs et anti-dépresseurs dans toute la population, en même temps que les rayonnements gsm wi-fi 3G 4G sont devenus permanents et omniprésents... Et l'absentéisme augmente aussi.
 
Rappelons que les champs électromagnétiques entraînent des mouvements sur les charges électriques (électrons et ions qui circulent dans les liquides, dont notre corps est principalement constitué), et des courants induits à l'intérieur de l'organisme. Cela peut expliquer des palpitations cardiaques et de l'essoufflement chez de nombreuses personnes, et il est évident qu'à la longue cela entraîne des inflammations chroniques et des douleurs (crampes, arthrose, tms etc.), avant de conduire à des maladies plus graves du fait que la cause reste (à chaque renouvellement de nos cellules, le bout de la chaîne adn se détériore un peu plus).
 
Revenons enfin sur l'argument d'arrêt de fabrication des anciens compteurs. Si les fournisseurs actuels refusent de continuer à livrer des compteurs électromécaniques, d'autres peuvent prendre le relais, même de l'étranger s'il le faut. Il suffit de lancer un appel d'offres. On verrait d'ailleurs vite les fournisseurs traditionnels revenir sur leur décision, après avoir constaté que les politiciens n'entraient pas dans leur jeu. Dans le cas où malgré tout il ne serait plus possible de trouver des compteurs à budget, il y a d'autres solutions simples pour permettre l'accès à l'électricité pour les ménages en difficulté. Il n'y a donc aucune urgence, et ce serait même faire preuve de sagesse que d'attendre quelques années, et voir ce que cela donne dans les autres pays.
 
En espérant que votre décision sera celle du bon sens et du coeur (1), je vous prie d'agréer Medames et Messieurs, mes meilleurs sentiments.
 
(1) Il faut bien admettre que les pauvres peuvent difficilement éviter la pollution électromagnétique (comme d'ailleurs les autres nuisances, l'insécurité, le bruit...). Il faut être riche pour déménager facilement, et de préférence dans une habitation 4 façades, dans un quartier à faible densité de population, donc avec moins de gsm, dect, wi-fi et fours à micro-ondes, et sans antennes-relais sur le toit des habitations sociales. Pour se blinder contre les rayonnements avec des matériaux et des vêtements efficaces mais onéreux. Pour se permettre de refuser un environnement de travail électromagnétiquement insalubre. Pour habiter en retrait de la voirie et faire placer son compteur loin de la maison, avec un filtre "passe-bas" pour supprimer les parasites CPL... Les allocataires sociaux ne peuvent tout simplement pas déménager, et sont 100% tributaires de ce que leurs élus mettent en place. Par exemple si un concentrateur est placé devant leur porte, ils ne pourront qu'en subir les conséquences.
 
Eric Jenaer
Ir
 
 
Voir aussi :
La Région Flamande veut priver d'électricité quiconque refusera l'installation du compteur digital : PETITION (1550 signatures) :
Débat au Parlement Flamand sur les risques pour la santé des compteurs digitaux : www.beperkdestraling.org/1299-t-over-stralingsrisico-s-slimme-meters
Mise à jour le Mercredi, 18 Avril 2018 16:21