Un débat très animé, organisé par notre regretté Pierre Debeffe à Aubange en 1993, est à l’origine de notre association. Jean-Marie Danze et Daniel Comblin, experts scientifiques en ligne haute tension faisaient face à ceux d'Electrabel. Concernés par des lignes à haute tension, Pierre Debeffe à Aubange et Jean Delcoigne à Frasnes-lez-Anvaing restèrent ensuite en contact. Ils créèrent deux ans plus tard l’association Teslabel, dont le nom rappelle l’unité de champ magnétique et la Belgique, mais diront certains, est aussi une allusion au distributeur historique d’électricité… et du champ magnétique associé. Visitez aussi notre page facebook facebook.com/TeslaBEL


Etudes scientifiques

Cherchant à compléter au mieux cette rubrique, nous publions parfois des études plus anciennes, au fur et à mesure de nos lectures. Etant classées par ordre chronologique, elles n'apparaissent donc pas en tête de liste. Nous vous invitons dès lors à reparcourir régulièrement toute la liste. En cliquant sur les titres, vous aurez accès à d'éventuels résumés, traductions et commentaires. Merci de votre visite et bonne lecture !



Covid-19 : rayonnements des technologies sans-fil en cause (notamment) Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Jeudi, 24 Décembre 2020 00:41

(23/12/20) Une nouvelle étude fait le lien entre l'Environnement toxique, dont les rayonnements des technologies sans fil, la dégradation du système immunitaire et la pandémie de COVID-19
Par Ronald Kostoff RN Tsatsakis A et autres scientifiques internationaux (USA, Espagne, Iran, Russie, Grèce)
Publié en Novembre 2020 sur Pub-Med.Gov (Food Chemical Toxicology)
www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7426727/
traduction de EHS-France (ex Next-up) ci-dessous

Mise à jour le Jeudi, 24 Décembre 2020 00:48
 
Etudes sur les abeilles Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 21 Septembre 2020 13:11

Capaldi, Université de l'Illinois, 2000 :

www.champs-electro-magnetiques.com/images_doc/cem_et_abeilles.pdf

Harst, Kuhn, Stever, Université de Coblence-Landau et Institut Mayen, 2007 :

www.apiservices.biz/fr/articles/classes-par-popularite/873-abeille-rayonnements-electromagnetiques

www.criirem.org/autres-emetteurs/comportement-abeilles-dect

Favre, 2011 :

www.alerte.ch/fr/etudes/4-presentation/76-la-telephonie-mobile-perturbe-le-comportement-des-abeilles.html

www.enerzine.com/les-ondes-des-mobiles-fatales-pour-nos-abeilles/13883-2011-05

 
Etudes reliant pandémies et exposition aux ondes Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Dimanche, 02 Août 2020 17:31

(Klaus Buchner 20/7/20 2/8/20) Etudes auxquelles sept députés européens ont fait référence, pour prouver que les infections et pandémies sont favorisées par une surexposition aux champs électromagnétiques

www.teslabel.be/sante-publique/465-evitez-une-surexposition-aux-ondes-durant-une-pandemie

Mise à jour le Dimanche, 25 Octobre 2020 15:01
 
Les ondes millimétriques (5G) chauffent les insectes Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 15 Juin 2020 22:57
(30/3/18) Une étude théorique publiée le 2 mars 2018 dans Nature, Scientific Reports montre l'effet des champs électromagnétiques de radiofréquences de 2 à 120 ghz sur les insectes. Tous les insectes ont montré une augmentation générale de la puissance RF absorbée à et au-dessus de 6 GHz, par rapport à la puissance RF absorbée au-dessous de 6 GHz.
Mise à jour le Lundi, 15 Juin 2020 23:11
 
Les tiques exposées à un rayonnement gsm sont plus infectées Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 01 Juin 2020 22:16

(6/6/20) Le champ électromagnétique (CEM) est réputé avoir des effets sur le système nerveux, cardiovasculaire et reproducteur de nombreux animaux. Dans une étude qui paraîtra dans la prochaine revue d'Elsevier consacrée aux tiques, le comportement des tiques en présence de CEM radiofréquences a été observé. Pour cette expérience, 160 Ixodes ricinus mâles adultes et 140 femelles adultes non nourries ont été utilisées. Elles ont été placées dans un tube blindé contre les radiations, dont une certaine zone était irradiée à du 900 mhz.

Mise à jour le Mercredi, 14 Octobre 2020 22:58
 
Effets des champs électromagnétiques sur les infections virales Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mardi, 12 Mai 2020 22:54
Un nouvel article de Jacques Lintermans docteur en sciences et André Vander Vorst professeur émérite UCL, du 22/4/2020, passe notamment en revue des études sur les êtres humains soumis aux rayonnements micro-ondes. Extrait.
 
La téléphonie mobile peut doubler le risque de cancer de la thyroïde Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 11 Mai 2020 22:59

(13/5/20) Une nouvelle étude scientifique menée à New Haven dans le Connecticut et publiée en mars 2020 dans Elsevier Environmental Research, montre que des personnes prédisposées génétiquement au cancer de la thyroïde augmentent leur risque en utilisant la téléphonie mobile. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0013935119308102

Mise à jour le Lundi, 11 Mai 2020 23:08
 
Le wi-fi perturbe le rythme cardiaque , la preuve par électrocardiogramme Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Dimanche, 19 Mai 2019 22:54
(19/5/19) Dans cette video disponible sur ARTE jusqu'au 3 août 2019, deux scientifiques électrosensibles témoigent. Le physicien Mario Babilon, professeur d'université, mène une expérience dans son bureau protégé des rayonnements des antennes-relais. Lorsque le wi-fi est allumé, le rythme cardiaque change chez 50 % des volontaires.
Mise à jour le Dimanche, 19 Mai 2019 23:01
 
Analyse d'une goutte de sang au microscope, avant et après une conversation gsm Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 18 Février 2019 23:07

(18/2/19) Un reportage RTS montre les découvertes du Dr Belpomme (ARTAC) et du naturopathe allemand Herbert Jung sur le flux sanguin : celui-ci diminue dans le cerveau des électrosensibles (Belpomme); et dans une goutte de sang prélevée dans l'oreille d'un utilisateur de portable et analysée au microscope (Jung). On voit bien que le flux sanguin diminue, ce qui entraîne une moins bonne oxygénation des tissus. En ce qui concerne les neurones, cela peut conduire à des troubles (dépression, burn-out...) et finalement à la maladie d'Alzheimer, qui sont justement en augmentation depuis que l'exposition aux rayonnements est devenue chronique. www.youtube.com/watch?v=eJJqyz9PkAw

Mise à jour le Mardi, 05 Mars 2019 00:51
 
1546 sur 2266 études montrent des effets graves Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Dimanche, 17 Février 2019 00:01

Planetary electromagnetic pollution: it is time to assess its impact

Bandara, Carpenter, The Lancet 1/12/2018

www.thelancet.com/journals/lanplh/article/PIIS2542-5196(18)30221-3/fulltext#fig1

Compilation de 2266 études par le Oceania Radiofrequency Scientific Advisory Association

216 sur 242 études portant sur le stress oxydatif généré par les rayonnements gsm/wi-fi montrent des effets significatifs ! Les rayonnements artificiels ont multiplié par 1000000000000000000 la présence de micro-ondes sur terre. Ces rayonnements pourraient influencer le réchauffement climatique par perturbation de la résonance de Schumann.

Mise à jour le Dimanche, 17 Février 2019 00:29
 
Effets thermiques délétères des rayonnements pulsés (5G) Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Samedi, 01 Décembre 2018 22:36
(1/12/18) Deux chercheurs suisses de Zurich (Institut Fédéral des Technologies ETH et Fondation de Recherche IT'IS) ont calculé que des rayonnements pulsés à des fréquences de 10 GHZ ou plus, tels que prévus par la 5G, peuvent provoquer des hausses de température et des dommages irréversibles de la peau, même sous les normes internationales de l'ICNIRP et de l'OMS, et même si l'exposition est de courte durée. Leur étude vient de paraître dans Health Physics (Kluwer)
Mise à jour le Samedi, 01 Décembre 2018 22:54
 
La lecture sur tablette ou smartphone perturbe le sommeil et diminue l'attention Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 26 Novembre 2018 22:37

(26/11/18) Une étude publiée dans le Physiological Reports le 22 mai 2018, montre que des jeunes ont leur sommeil perturbé et sont en moins bonne forme s'ils utilisent une tablette ou un smartphone avant d'aller dormir. Des chercheurs du Brigham and Women's Hospital de Boston (USA) ont suivi les habitudes d'un groupe de personnes en bonne santé, âgées d’environ 20 ans.

Mise à jour le Mardi, 27 Novembre 2018 13:54
 
Effet des rayonnements gsm sur la mémoire visuelle, selon une étude suisse Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 23 Juillet 2018 22:53
(23/7/18) Des chercheurs de l'Institut tropical et de santé publique suisse viennent de publier une étude menée auprès de 700 jeunes âgés de 12 à 17 ans, dans la revue Environmental Health Perspectives. Elle confirme les résultats d'une étude plus restreinte de 2015 : une année d'exposition au rayonnement électromagnétique provenant de l'utilisation du téléphone portable peut avoir un effet négatif sur le développement de la mémoire visuelle chez les adolescents.
 
Riverains d'antennes-relais: ADN en danger Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mardi, 01 Mai 2018 21:59

(30/4/18) L’exposition chronique à faible dose aux rayonnements de la téléphonie mobile endommage l’ADN des riverains d'antennes-relais. Publiée dans une revue scientifique à comité de lecture, une étude novatrice menée par une équipe de chercheurs indiens vient conforter la thèse de l'existence d’effets de l'exposition chronique aux radiofréquences à faible dose. Communiqué de PRIARTEM. 

Mise à jour le Mardi, 01 Mai 2018 22:14
 
Les rats choisissent la chambre moins exposée Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Jeudi, 29 Mars 2018 22:31
(29/3/18) Souffriraient-ils de peur irrationnelle ? L'étude EVIREF, financée par l'agence sanitaire française ANSES, a observé les réactions des rats aux rayonnements d'antennes-relais : pouvant passer librement d'une chambre exposée à 1 V/m à une autre exposée à 2 V/m, la plupart préféraient séjourner dans la première; ceux qui ont fait l'inverse ont eu plus de problèmes de sommeil. Cette étude se situe dans la continuité des travaux de Pelletier et al. (2013) ayant montré que les jeunes rats exposés 5 semaines à des radiofréquences de "faible" intensité (1 V/m) étaient impactés.
Mise à jour le Vendredi, 30 Mars 2018 17:21
 
Trois fois plus de schwannomes chez les rats exposés à 5 V/m (1,8 Ghz) Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mardi, 27 Mars 2018 21:24
(26/3/18) Cette étude de l'Institut Ramazzini, publiée sur Sciencedirect (Elsevier), confirme les cancers cérébraux et cardiaques de l'étude américaine NTP, mais ici les rats ont été exposés à des DAS nettement inférieurs (0,001 à 0,1 W/kg contre  1,5 à 6 W/kg dans l'étude NTP). Or les défenseurs des technologies mobiles, notamment dans un rapport remis aux autorités bruxelloises  s'étaient empressés de rassurer que les DAS de l'étude NTP sont au-dessus de ce qui est permis pour les êtres humains : 0,08 W/kg. Ici on est en-dessous mais les schwannomes restent !
Mise à jour le Mercredi, 28 Mars 2018 14:21
 
Les électrosensibles présentent une IRMf caractéristique Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Jeudi, 15 Février 2018 21:27

(15/2/18) L'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) permet de visualiser l'activité cérébrale. Une étude menée à l'Université Californienne de Los Angeles et publiée sur Degruyter.com (Gunnar Heuser & Sylvia Heuser, 2017) montre de fortes différences entre les scans des 10 personnes EHS étudiées et les scans du groupe de contrôle.

Mise à jour le Dimanche, 18 Février 2018 16:27
 
L'Académie européenne de médecine environnementale au secours des EHS Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Samedi, 10 Septembre 2016 21:05

(10/9/16) (3/12/16) Selon l'EUROPAEM, qui vient de publier son "Guide CEM 2016", le principal traitement de l'EHS consiste à éviter au maximum l'exposition aux champs électromagnétiques (*). Cette association de médecins et scientifiques remarque que non seulement le nombre d'EHS est en augmentation, mais aussi celui de patients atteints de maladies chroniques sans cause déterminée. Elle demande aux autorités de permettre l'accessibilité des écoles, hôpitaux etc. pour les électrosensibles, et suggère des méthodes de diagnostic ainsi qu'un traitement, un mode de vie et une alimentation basés sur la réduction du stress oxydatif et nitrosatif généré par les rayonnements artificiels.

Mise à jour le Dimanche, 04 Décembre 2016 20:39
 
1h de wi-fi par jour augmente le stress oxydatif du cerveau et du foie Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 08 Août 2016 21:09

(8/8/16) Une étude à paraître dans le prochain Journal of Chemical Neuroanatomy de septembre 2016 montre que les rayonnements wi-fi provoquent une production excessive de substances réactives de l'oxygène (ROS)  et diminuent la défense de l'organisme contre les antioxydants, ce qui conduit à une oxydation du cerveau, et des dommages au foie et aux membranes.

Mise à jour le Lundi, 08 Août 2016 21:37
 
Rayonnements gsm, gliomes cérébraux et schwannomes cardiaques Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Samedi, 28 Mai 2016 17:42
(28/5/16) Une étude américaine renforce les soupçons d’un lien entre cancers et téléphonie mobile, peut-on lire sur le site du journal Le Monde : "Ce ne sont pour l’heure que des résultats partiels, mais ils sont de mauvais augure. Le National Toxicology Program (NTP) américain a mis en ligne la première partie d’une étude toxicologique de grande ampleur, suggérant un lien entre deux cancers rares et l’exposition à des radiofréquences de 900 MHz, modulées selon deux normes de téléphonie mobile : GSM et CDMA.
Mise à jour le Dimanche, 04 Août 2019 20:24
 
Altération de l'ADN des globules blancs chez les riverains d'antennes-relais Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mercredi, 21 Mars 2018 23:06

(1/5/16) Une étude de chercheurs de l'université de Kurukshetra en Inde et publiée en avril 2016 dans Environnemental Toxicology montre des effets génétiques sur les populations exposées aux antennes-relais gsm : "Effect of GSTM1 and GSTT1 Polymorphisms on Genetic Damage in Humans Populations Exposed to Radiation From Mobile Towers" Gulati S, Yadav A, Kumar N, Kanupriya, Aggarwal NK, Kumar R, Gupta R." Résumé et traduction google ci-dessous

Mise à jour le Mercredi, 21 Mars 2018 23:21
 
Les antennes gsm provoquent des douleurs Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Samedi, 13 Février 2016 23:54

(13/2/16) Une étude sur des rats, menée par le Dr Romero-Ortega et son équipe de l'Université Texane de Dallas, et récemment publiée sur PLOS one et neuroscience.com, explique que des personnes ayant subi une amputation ou des lésions nerveuses peuvent réellement souffrir à cause des rayonnements d'antennes-relais et autres champs électromagnétiques artificiels.

Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 14:55
 
Les rayonnements des antennes augmentent la glycémie et le risque de diabète Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Vendredi, 08 Janvier 2016 21:53

(8-1-16) La grande expérience de laboratoire à ciel ouvert se poursuit ! Les cobayes cette fois, des enfants irradiés par les pouvoirs publics (1). Une étude publiée fin 2015 (2) montre que leur taux sanguin d'hémoglobine glyquée (3) et leur risque de diabète type 2 augmentent.

Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 14:57
 
ARTAC : des biomarqueurs prouvent l'électrosensibilité Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mercredi, 06 Janvier 2016 17:11
(6/1/16) Une étude de l'ARTAC (Belpomme D, Campagnac C, Irigaray P.) publiée dans une revue de santé environnementale (*) montre des marqueurs biologiques communs pour l'électrohypersensibilité et la sensibilité chimique multiple, qui permettent d'établir un diagnostic objectif et d'affirmer que ces affections sont bien d'origine environnementale, et plus que probablement liées aux champs électromagnétiques et/ou aux produits chimiques.
Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 14:58
 
Canaux calciques perturbés, maladies à la clé Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Vendredi, 01 Janvier 2016 23:33

(1/1/16) Le Dr Martin Pall, chercheur à l'Université de Washington, étudie les effets des rayonnements sur le calcium, en particulier sur les "canaux calciques dépendant du voltage". Canaux qui traversent nos membranes cellulaires, s'ouvrent à partir d'un certain potentiel électrique, et laissent alors passer les ions calcium avec des conséquences notamment sur les muscles (contractions...) et les nerfs (sécrétions neuroendocrines, neurotransmetteurs, stress oxydatif et nitrosatif...)

Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 15:04
 
Les champs électromagnétiques artificiels provoquent des polarisations Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mardi, 20 Mars 2018 00:07

(13/10/15) Les adeptes des technogies mobiles irradiantes reviennent souvent avec un argument stupide : la lumière du soleil est aussi une onde électromagnétique, et bien plus puissante (1)... Voici une étude de Dimitris J. Panagopoulos , Olle Johansson  & George L. Carlo , publiée dans la revue Nature https://www.nature.com/articles/srep14914 , qui explique pourquoi les champs électromagnétiques artificiels impactent négativement l'activité biologique des êtres vivants, contrairement aux champs naturels.

Mise à jour le Mardi, 20 Mars 2018 00:25
 
Wi-fi : augmente rythme cardiaque et pression artérielle Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Mardi, 22 Septembre 2015 16:12

(22-09-15) Robindestoits.org nous signale une nouvelle étude publiée sur PubMed : "effets de l'exposition aiguë à des signaux wi-fi (de 2.45GHz) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle chez les lapins albinos"

Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 15:09
 
L'utilisation du téléphone mobile augmente le risque de gliome Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Dimanche, 18 Février 2018 21:41

(31/3/15) Utilisation du téléphone portable et du téléphone sans fil et risque de gliome - Analyse d'études cas-témoins en Suède, de 1997 à 2003 et  de 2007 à 2009

Lennart Hardell, Michael Carlberg - Pathophysiology 3/2015 , département d'oncologie, hôpital universitaire, Örebro SE-701 85, Suède

Mise à jour le Lundi, 29 Juillet 2019 11:50
 
Confirmé : des rayonnements gsm de faible intensité aggravent le cancer Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Jeudi, 22 Septembre 2016 12:39

(6/3/15) Alex Lerchl était un scientifique plutôt sceptique, qui proclamait le gsm sans danger, critiquait l'étude REFLEX... Il a voulu répliquer une étude de 2010 montrant que des souris pré-cancéreuses exposées à des rayonnements gsm de faible intensité (bien en-deçà des normes ICNIRP/OMS) avaient des tumeurs plus graves et plus nombreuses que celles non exposées. Non seulement il est arrivé au même résultat, mais il a bien dû constater ce que les électrosensibles ressentent depuis longtemps : ce n'est pas tellement l'intensité de l'exposition qui compte, mais sa présence sur une longue durée.

Mise à jour le Jeudi, 08 Août 2019 21:52
 
«DébutPréc123SuivantFin»

Page 1 de 3