Accueil Etudes scientifiques Les rayonnements des antennes augmentent la glycémie et le risque de diabète
11 millions de clients alimentent chaque jour l'industrie télecom en Belgique.
TeslaBEL ne reçoit aucune subvention. Aidez-nous à faire face... et à vous aider. Compte : BE26 0012 9484 6229 - Merci !
Visitez la page facebook de TeslaBEL : https://www.facebook.com/TeslaBEL/

Les rayonnements des antennes augmentent la glycémie et le risque de diabète Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Vendredi, 08 Janvier 2016 21:53

(8-1-16) La grande expérience de laboratoire à ciel ouvert se poursuit ! Les cobayes cette fois, des enfants irradiés par les pouvoirs publics (1). Une étude publiée fin 2015 (2) montre que leur taux sanguin d'hémoglobine glyquée (3) et leur risque de diabète type 2 augmentent.

"L'installation de stations de base de téléphonie mobile dans les zones résidentielles a lancé un débat public sur les effets néfastes possibles sur la santé humaine. Cette étude visait à déterminer l'association de l'exposition aux rayonnements électromagnétiques radiofréquences (RF-EMFR), générés par les stations de base de téléphonie mobile, avec l'hémoglobine glyquée (HbA1c) et la survenue de diabète de type 2. Pour cette étude, deux écoles secondaires différentes ont été sélectionnées. Nous avons recruté 159 étudiants au total : 96 garçons entre 12 et 16 ans dans l'école 1, et 63 garçons entre 12 et 17 ans dans l'école 2. Les stations de base de téléphonie mobile étaient à environ 200 m des bâtiments scolaires. Les rayonnements RF-EMFR ont été mesurés à l'intérieur des deux écoles. À l'école 1, on avait 9,601 nW / cm² à la fréquence de 925 MHz. À l'école 2, on avait 1.909 nW / cm² à la fréquence de 925 MHz. Dans les deux cas, les étudiants étaient exposés pendant 6 heures par jour, cinq jours par semaine. 5 à 6 mL de sang ont été recueillis chez tous les étudiants et leur taux d'HbA1c a été mesuré en utilisant un système chimique plus approprié, le Dimension Xpand de Siemens. Le HbA1c moyen des écoliers exposés au plus haut niveau de rayonnements RF-EMFR était significativement plus élevé (5,44 ± 0,22) que celui des écoliers exposés au moins haut niveau de RF-EMFR (5,32 ± 0,34) (p = 0,007). En outre, les écoliers exposés au plus haut RF-EMFR avaient un risque significativement plus élevé de diabète de type 2 (p = 0,016) par rapport à leurs homologues exposés au moins haut RF-EMFR. On en tire la conclusion que l'exposition aux RF-EMFR générés par les stations de téléphonie mobile est associée à des niveaux élevés de HbA1c et de risque de diabète de type 2."
 
(1) Le raccourci n'est pas trop fort. C'est le job des opérateurs de se faire de l'argent en restant dans un contexte légal. Le job des politiciens est de protéger leur population, tous ont juré de respecter la Constitution qui prévoit un environnement sain. Malgré les rapports accablants qui s'accumulent depuis les années 70, malgré les doutes de la communauté scientifique clairement divisée sur le sujet, les politiciens ont autorisé et continuent même d'encourager la mise en place des réseaux de commucication sans fil qui émettent des rayonnements artificiels en permanence, rayonnements pourtant officiellement classés potentiellement cancérigènes (OMS), et reconnus officiellement avoir des effets sur le sommeil (Afsset), sans compter tous les autres effets encore non officiels mais de plus en plus évidents. Tout cela pour plaire à une majorité de concitoyens, qui leur font confiance, voient le côté pratique des applications, ignorent les dangers invisibles, lents et insidieux, ignorent l'origine environnementale de leurs problèmes de santé... ou se résignent à les accepter, mais même là, ce n'est pas une raison pour obliger les autres à en souffrir aussi ! Comment les responsables politiques arrivent-ils encore à se regarder dans la glace, je me pose de plus en plus la question ? Peut-être se retranchent-ils derrière le fait qu'il s'agit d'un problème mondial, donc gérable par des instances internationales ? Mais ils n'en restent pas moins juridiquement responsables dans leur pays, vis-à-vis de leurs concitoyens.
 
(2) Association of Exposure to Radio-Frequency Electromagnetic Field Radiation (RF-EMFR) Generated by Mobile Phone Base Stations with Glycated Hemoglobin (HbA1c) and Risk of Type 2 Diabetes Mellitus. Par Meo SA, Alsubaie Y, Almubarak Z, Almutawa H, AlQasem Y, Hasanato RM 2015 Nov 13;12(11):14519-28
 
(3) L'hémoglobine glyquée (fraction HbA1c) est une valeur biologique permettant de déterminer la concentration de glucose dans le sang, la glycémie
 
Illustration : l'école communale de Flobecq, à 100 mètres d'un site d'antennes-relais, en 2006, lorsque R. Demotte (PS) était ministre de la santé et bourgmestre de cette commune
Mise à jour le Lundi, 06 Juin 2016 14:57