Un débat très animé, organisé par notre regretté Pierre Debeffe à Aubange en 1993, est à l’origine de notre association. Jean-Marie Danze et Daniel Comblin, experts scientifiques en ligne haute tension faisaient face à ceux d'Electrabel. Concernés par des lignes à haute tension, Pierre Debeffe à Aubange et Jean Delcoigne à Frasnes-lez-Anvaing restèrent ensuite en contact. Ils créèrent deux ans plus tard l’association Teslabel, dont le nom rappelle l’unité de champ magnétique et la Belgique, mais diront certains, est aussi une allusion au distributeur historique d’électricité… et du champ magnétique associé. Visitez aussi notre page facebook facebook.com/TeslaBEL


Les tiques exposées à un rayonnement gsm sont plus infectées Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Lundi, 01 Juin 2020 22:16

(6/6/20) Le champ électromagnétique (CEM) est réputé avoir des effets sur le système nerveux, cardiovasculaire et reproducteur de nombreux animaux. Dans une étude qui paraîtra dans la prochaine revue d'Elsevier consacrée aux tiques, le comportement des tiques en présence de CEM radiofréquences a été observé. Pour cette expérience, 160 Ixodes ricinus mâles adultes et 140 femelles adultes non nourries ont été utilisées. Elles ont été placées dans un tube blindé contre les radiations, dont une certaine zone était irradiée à du 900 mhz.

 

Les auteurs de l'expérience (Martyna Frątczak, BlaženaVargová, Piotr Tryjanowskin Igor Majláth, Leszek Jerzak, Juraj Kurimský, Roman Cimbala, Łukasz Jankowiak, Zsolt Conka et Viktória Majláthová) ont observé que les tiques attirées par la zone irradiée étaient significativement plus infectées par des bactéries Rickettsia spp. que celles non irradiées. Ils en déduisent que les bactéries infectées sont plus attirées par les champs électromagnétiques, suggérant que les agents pathogènes pourraient modifier la réponse des tiques aux stimuli environnementaux.

 

Mais ne pourrait-on aussi en déduire que l'exposition aux CEM a rendu les tiques plus vulnérables aux infections ? Quoi qu'il en soit, la conclusion est que les champs électromagnétiques d'origine humaine peuvent avoir un impact sur l'activité des tiques, et ainsi contribuer aux changements en cours dans la répartition des tiques et de leurs agents pathogènes. Changements actuellement observés en Europe et ailleurs.

   
 

Infected Ixodes ricinus ticks are attracted by electromagnetic radiation of 900 MHz
 
The electromagnetic field (EMF) is known to influence functions of the nervous, cardiovascular and reproductive systems of many animals, including ticks. The aim of this study was to test the behavior of ticks in the presence of radio-frequency EMF. For testing, 160 adult male and 140 adult female unfed Ixodes ricinus ticks were used. Individuals were exposed to 900 MHz EMF in the Radiation–Shielded Tube (RST). Ticks were attracted to the irradiated area. This effect was significantly stronger for ticks infected with Rickettsia spp., suggesting that pathogens can alter the ticks’ response to environmental stimuli. These results lead to the question of whether man-made EMF may have an impact on I. ricinus activity and, as such, be a contributing factor to tLes tiques exposées à un rayonnement gsm sont plus infectéeshe ongoing changes in the distribution of the tick and its pathogens currently observed in Europe and elsewhere.
 
Mise à jour le Mardi, 02 Juin 2020 15:10