Un débat très animé, organisé par notre regretté Pierre Debeffe à Aubange en 1993, est à l’origine de notre association. Jean-Marie Danze et Daniel Comblin, experts scientifiques en ligne haute tension faisaient face à ceux d'Electrabel. Concernés par des lignes à haute tension, Pierre Debeffe à Aubange et Jean Delcoigne à Frasnes-lez-Anvaing restèrent ensuite en contact. Ils créèrent deux ans plus tard l’association Teslabel, dont le nom rappelle l’unité de champ magnétique et la Belgique, mais diront certains, est aussi une allusion au distributeur historique d’électricité… et du champ magnétique associé. Visitez aussi notre page facebook facebook.com/TeslaBEL


Politique
315 ONG signent une lettre au commissaire européen de la Santé Dalli sur les risques sanitaires des champs électromagnétiques Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Mardi, 15 Novembre 2011 09:28
(15/11/11) A l'heure de l'ouverture de la conférence européenne controversée sur l'évaluation des risques des champs électromagnétiques (CEM) pour la santé, 315 ONG (organisations non gouvernementales), des euro-parlementaires de 10 pays, représentant 4 groupes politiques, 52 scientifiques et des médecins aussi bien que nombre d'avocats et d'autres parties prenantes d'intérêt public ont signé la lettre ouverte au commissaire Dalli en annexe appelant à une évaluation impartiale sur des risques pour la santé des CEM.
Mise à jour le Jeudi, 26 Janvier 2012 16:33
 
VIDEO : Ondes électromagnétiques : vers une harmonisation européenne des normes ? Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Vendredi, 28 Octobre 2011 11:03

(11/10/11) La Commission Européenne a une nouvelle fois été très critiquée : "non-application du principe de précaution, recommandations obsolètes et ségrégation scientifique…" Telles sont les trois critiques majeures qui ont émergé de l’atelier organisé par les parlementaires Michèle Rivasi, Kriton Arsenis et Frédérique Ries, un atelier qui réunissait scientifiques, politiques, acteurs associatifs et citoyens  autour de la question de la téléphonie mobile.

Avec l’appui des scientifiques présents, l’atelier -- "Early warnings The case of Mobile phone & Head Tumors" (Signaux d’alerte précoces : le cas du téléphone mobile et des tumeurs cérébrales) -- était d’abord l’occasion de rappeler que la nocivité des ondes de la téléphonie mobile, mais aussi des téléphones sans fil et du Wi-Fi, ne fait aujourd’hui plus de doute.

Mise à jour le Jeudi, 26 Janvier 2012 16:38
 
Ondes électromagnétiques : trois députés européens appellent la Commission à harmoniser les normes dans l'UE Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Vendredi, 14 Octobre 2011 10:13

(11/10/11) Trois députés européens ont demandé à la Commission européenne de proposer une harmonisation des normes relatives aux ondes électromagnétiques dans l'UE. Michèle Rivasi (France, Les Verts), Frédérique Ries (Belgique, Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) et Kriton Arsenis (Grèce, Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen) demandent par ailleurs que soit développée la recherche sur les risques potentiels des ondes.

Mise à jour le Jeudi, 26 Janvier 2012 16:40
 
Conflit d’intérêts à l’Organisation Mondiale de la Santé Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Jeudi, 15 Septembre 2011 06:19
(15/09/11) Le Professeur suédois Anders Ahlbom, qui était * supposé diriger le groupe des experts en épidémiologie à l’Agence Internationale de Recherches sur le Cancer (I.A.R.C.), dans l’évaluation de l’effet cancérigène des radiations de la téléphonie mobile, est le cofondateur de "Gunnar Ahlbom AB", une société de lobbying basée à Bruxelles, société ayant pour objet d’assister l’industrie des Télécommunications concernant les réglementations européennes, les affaires publiques et les communications coordonnées.

Le prof. Anders Ahlbom a créé la société de Lobbying en 2010 avec son frère et sa belles-oeur qui habitent Bruxelles. Son frère, Gunnar Ahlbom anime un lobby de télécommunications à Bruxelles depuis le début des années 1990 et était déjà actif dans ce domaine en 1998 lorsque le Prof. A . Ahlbom a participé à l’élaboration des normes controversées de l’I.C.N.I.R.P. concernant les radiations de différentes sources de radiations non ionisantes comme celles des appareils de transmission sans fil et les antennes relais de téléphonie mobile(1).

Mise à jour le Jeudi, 15 Septembre 2011 07:20
 
L'Etat belge reconnaîtra-t-il bientôt l'électrosensibilité ? Imprimer Envoyer
Écrit par Eric   
Samedi, 30 Juillet 2011 15:20
(30/07/11) Trois députés fédéraux Ecolo-Groen! ont déposé une proposition de résolution. Thérèse SNOY, Muriel GERKENS et Eva BREMS veulent faire reconnaître officiellement l’existence du syndrome « d’électro-hypersensibilité » comme une maladie et un handicap.
La proposition de résolution du 20 juillet 2011 nous apprend par ailleurs qu'après enquête approfondie, la ministre de la santé a découvert qui finance la fameuse étude de l'université de Liège (Belgian Bioelectromagnetic Goup) : Elia, gestionnaire du réseau électrique belge ! Le précédent ministre de la santé, Rudy Demotte, conseillait aux électrosensibles de s'adresser à ce service dirigé par ....une psychologue. 
Mise à jour le Vendredi, 16 Septembre 2011 11:08
 
Allemagne : le Baden Würtemberg serre la vis sur les antennes-relais Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Jeudi, 30 Juin 2011 11:39
(26/06/11) Le nouveau gouvernement Socialistes-Verts du Land du Baden-Würtemberg (RFA) veut désormais tracer la voie en tenant compte des risques en matière de technologies de communications sans fil.

Jusqu'à tout récemment, sous la pression des lobbies, les gouvernements ont toujours minimisé les risques liés aux technologies sans fils et spécialement en s'appuyant sur des valeurs-limites d'exposition. Pour la première fois, un gouvernement abandonne ce jeu de minimisation des risques et ouvre la voie vers une direction différente.

Mise à jour le Jeudi, 30 Juin 2011 13:22
 
Pollution électromagnétique : Conseil de l'Europe et Etat belge, le grand écart Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Vendredi, 27 Mai 2011 17:07

(27/05/11) L'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a adopté aujourd'hui une résolution appelant à une réduction spectaculaire de l'exposition humaine aux champs électromagnétiques (CEM) et aux micro-ondes des téléphones portables et d'autres dispositifs sans fil.

Cette Résolution constitue un appel fort d'appliquer correctement le principe de précaution pour les CEM, ce que les gouvernements de tous horizons ont jusqu'ici complètement échoué à faire.

Le Conseil de l'Europe représente l'ensemble des 47 pays membres assurant le respect pour ses valeurs fondamentales : droits de l'homme, démocratie et état de droit.


Mise à jour le Jeudi, 02 Juin 2011 04:10
 
Pollution électromagnétique : le Conseil de l’Europe pour la révision des valeurs seuils actuelles Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Mercredi, 11 Mai 2011 18:39

(11/05/11)  Voici le projet de rapport et de résolution de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe concernant la santé et les champs électromagnétiques (Rapport HUSS).

Ce projet a été adopté à l'unanimité en commission, il sera présenté et voté lors de la séance plénière qui se tiendra du 20 au 24 juin 2011.

(27/05/11) MISE A JOUR : La résolution a été officiellement adoptée ce 27 mai 2011.

Cliquez ici pour lire la résolution 1815 du Conseil de l'Europe
Cliquez ici pour lire le PDF surligné par nous (3 pages).

Résumé

Les effets potentiels sur la santé des champs magnétiques de très basse fréquence entourant les lignes et appareils électriques font constamment l’objet de recherches et suscitent de nombreux débats publics.

Si les champs électriques et électromagnétiques de certaines bandes de fréquence ont des effets tout à fait bénéfiques, qui sont utilisés en médecine, d’autres fréquences non ionisantes, que ce soient les extrêmement basses fréquences, les lignes électriques ou certaines ondes à haute fréquence utilisées dans le domaine des radars, de la télécommunication et de la téléphonie mobile, semblent avoir des effets biologiques non thermiques potentiels plus ou moins nocifs sur les plantes, les insectes et les animaux, ainsi que sur l’organisme humain en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils officiels.

Il faut appliquer le principe de précaution et revoir les valeurs seuils actuelles car le fait d’attendre d’avoir des preuves scientifiques et cliniques solides avant d’intervenir peut entraîner des coûts sanitaires et économiques très élevés, comme ce fut le cas dans la passé avec l’amiante, l’essence au plomb et le tabac.

Mise à jour le Mardi, 31 Mai 2011 16:45
 
Le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l’environnement Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Mercredi, 11 Mai 2011 13:22

(11/05/11)  Voici le projet de rapport et de résolution de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe concernant la santé et les champs électromagnétiques (Rapport HUSS).

Ce projet a été adopté à l'unanimité en commission, il sera présenté et voté lors de la séance plénière qui se tiendra du 20 au 24 juin 2011.

Résumé

Les effets potentiels sur la santé des champs magnétiques de très basse fréquence entourant les lignes et appareils électriques font constamment l’objet de recherches et suscitent de nombreux débats publics.

Si les champs électriques et électromagnétiques de certaines bandes de fréquence ont des effets tout à fait bénéfiques, qui sont utilisés en médecine, d’autres fréquences non ionisantes, que ce soient les extrêmement basses fréquences, les lignes électriques ou certaines ondes à haute fréquence utilisées dans le domaine des radars, de la télécommunication et de la téléphonie mobile, semblent avoir des effets biologiques non thermiques potentiels plus ou moins nocifs sur les plantes, les insectes et les animaux, ainsi que sur l’organisme humain en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils officiels.

Il faut appliquer le principe de précaution et revoir les valeurs seuils actuelles car le fait d’attendre d’avoir des preuves scientifiques et cliniques solides avant d’intervenir peut entraîner des coûts sanitaires et économiques très élevés, comme ce fut le cas dans la passé avec l’amiante, l’essence au plomb et le tabac.

Mise à jour le Mercredi, 11 Mai 2011 16:21
 
VIDEO : Antennes GSM : la norme bruxelloise des 3 V/m en débat Imprimer Envoyer
Écrit par JLG   
Mardi, 03 Mai 2011 22:17

Débat sur Télébruxelles entre :

  • Evelyne Huytebroeck (Ecolo), ministre bruxelloise de l'Environnement
  • Didier Gosuin (MR-FDF), député bruxellois et bourgmestre d'Auderghem
  • Paul-Marie Dessart, Mobistar
  • Gérald Hanotiaux, collectif Dé-Mobilisation et Teslabel

Suivez ce débat (03/05/11) "Antennes GSM" de 25 minutes sur le site de Télébruxelles ici.

Mise à jour le Jeudi, 19 Mai 2011 08:20
 
Le scandale du changement de méthode de mesure des champs électromagnétiques à Bruxelles Imprimer Envoyer
Écrit par GH   
Jeudi, 14 Avril 2011 14:13

(15-04-11)  Depuis 2007 la région bruxelloise est tenue de limiter à 3 V/m les niveaux de champs électromagnétiques émis par les antennes GSM. Deux ans plus tard, après d'intenses discussions -- notamment, selon l'aveu même de la ministre bruxelloise de l'environnement dans la presse, avec les opérateurs de téléphonie mobile -- les arrêtés d'application entraient finalement en vigueur.


Suite à des constats de mesures étonnantes, notamment sur le territoire de la commune d'Auderghem (voir ci-dessous), les autorités communales et le public découvrirent que le mode de calcul des taux d'émission avait changé avec l'application de la nouvelle norme, lors des contrôles effectués par l'Institut Bruxellois de Gestion de l'Environnement (IBGE).
Mise à jour le Mardi, 18 Octobre 2011 06:14
 
«DébutPréc12345SuivantFin»

Page 4 de 5